image

Page d'accueil / Coup d'oeil sur l'Île / Les Vues /

L’Île en fleur

Dès la floraison des premiers lupins vers la fin du mois de juin, l’Île-du-Prince-Édouard abonde de couleurs. Les amateurs de plantes à fleurs peuvent planifier une visite de l’Île selon le calendrier ou la géographie, mais peu importe leur choix, ils feront sans aucun doute une visite qui créera de brillants souvenirs.

Un ancien slogan décrivait l’Î.-P.-É. comme étant « le Jardin du Golfe », et de nos jours cela s’étend au-delà des innombrables activités agricoles – les Insulaires aiment jardiner, et vous en trouverez les preuves un peu partout. Gardez l’oeil ouvert pour les projets spectaculaires, notamment ce qui pourrait être le jardin le plus long du monde à Flat River ou les jardins décoratifs « miniatures » situés dans les parterres des édifices du patrimoine de Charlottetown. Une des meilleures façons de rencontrer les jardiniers locaux est de communiquer avec un des clubs de jardinage de l’Île. Le club de jardinage de Summerside et de la région offre des tours de fin de semaine.

Certaines auberges ont des jardiniers à temps plein : même si vous ne planifiez pas d’y passer la nuit, ne manquez pas la chance de prendre un repas et de faire un tour des jardins aux endroits tels que Inn at Bay Fortune ou Inn at St. Peters. N’oubliez pas les somptueux jardins d’eau aux Dunes Studio Gallery and Café à Brackley Beach. Voyagez vers l’ouest et visitez le jardin Five Sisters of Lavender Lane à Kellys Cross.

Et dans un endroit peuplé de spécialistes du jardin, vous trouverez bien sûr des spécialistes en approvisionnement : l’entreprise Vesey’s Seeds est connue dans l’ensemble du continent pour la haute qualité de ses graines et ses bulbes. Faites un arrêt à leur site à York et en chemin, visitez le Jewell’s Country Market. Pour un tour unique en son genre, on vous invite aux terres du lieutenant-gouverneur de l’Île-du-Prince-Édouard. Fanningbank, à l’intérieur du parc Victoria de Charlottetown, présente avec fierté ses jardins formels qui exhibent certaines des roses les plus exotiques de l’Île.

Nous aimons croire que le sol de l’Île est si riche que les fleurs sauvages poussent naturellement partout où elles peuvent se trouver une parcelle de terrain ouvert. Des kilomètres de lupins bordent les routes au début juillet, et la carotte sauvage est suivie du laurier de Saint-Antoine, puis du sabot-de-la-vierge, la fleur provinciale, qui pousse dans les boisés tranquilles, éloignés de tous.

Le Jardin du Golfe

Si vous cherchez un jardin public, choisissez parmi les suivants : le New Glasgow Country Gardens qui bien situé, les jardins se spécialisant dans la culture des roses à Caernavon Gardens dans l’ouest de l’Île, les jardins entourant les superbes maisons de bouteilles, les jardins se spécialisant dans la culture des hémérocalles à Red Lane à Iona et beaucoup d’autres!