image
image

Page d'accueil / Choses à faire à l'Île-du-Prince-Édouard / Itinéraires / Itinéraire Cyclisme /

Randonnée à Tyne Valley : Plus de renseignements

Le Tyne Valley Oyster Festival

Si vous avez la chance d'être à Tyne Valley au début août, lorsque le village déborde de touristes à l'occasion du Tyne Valley Oyster Festival, vous pourrez vous amuser dans le cadre de l'une des manifestations estivales les plus typiques et anciennes de l'Île-du-Prince-Édouard. Les activités organisées comprennent des tires de chevaux, un concours d'hommes forts, des compétitions de violoneux, de la danse traditionnelle irlandaise et un concours d'écaillage d'huîtres.

Ce festival est très populaire. De nombreux touristes y assistent et y sont accueillis chaleureusement, mais le festival demeure en grande partie une affaire provinciale, et c'est ce qui fait tout son charme.

La Maison Yeo et le Musée de la construction navale

En 1819, un homme du nom de James Yeo, parti d'Angleterre, est arrivé sans le sou dans la région de Tyne Valley. Il a d'abord travaillé pour un homme d'affaires local, pour ensuite ouvrir un magasin où il vendait de l'alcool ainsi que d'autres marchandises. Enfin, il est devenu constructeur de navires. Décédé en 1863, il était devenu l'homme le plus riche et influent de l'histoire de l'Île. Il a construit plus de 350 voiliers en bois et s'est bâti un empire commercial constitué de chantiers navals, d'entrepôts et de quais, à l'Île-du-Prince-Édouard et en Angleterre. James Yeo, fils, a quant à lui construit une magnifique maison qui a été restaurée et est maintenant ouverte au public. Une partie des 20 000 acres de terres appartenant à la famille Yeo, y compris la maison, se trouve maintenant dans le Parc provincial Green Park.

La famille Yeo a fait fortune à l'âge d'or de la construction navale à l'Île-du-Prince-Édouard, c'est-à-dire de 1850 à 1875 environ, années pendant lesquelles l'industrie britannique était la seule à devancer les chantiers insulaires. Au Parc provincial Green Park, en plus de la Maison Yeo, vous pourrez visiter un musée qui retrace l'histoire de l'industrie de la construction navale à l'Île-du-Prince-Édouard.

Le Bideford Parsonage Museum

Le Bideford Parsonage Museum, qui se trouve à cette intersection, vaut amplement le détour. L'immeuble a été construit en 1878 pour M. Thomas H. Pope, un comptable de la région. Il a ensuite servi de presbytère à l'église méthodiste locale et, des années plus tard, à l'église unie.

La célèbre auteure Lucy Maud Montgomery a vécu dans ce presbytère pendant un an. En 1894-1895, alors âgée de 19 ans seulement, elle a obtenu son premier poste d'enseignante à la Bideford School. Vous pourrez visiter sa chambre ensoleillée, qui contient quelques photos de famille, des vêtements ainsi que d'autres souvenirs. Laissez votre regard se perdre dans le paysage contemplé par Mme Montgomery lorsqu'elle composait ses poèmes et écrivait son journal.

La maison a été restaurée avec soin par la West Country Historical Society. En plus de la chambre parfaitement préservée de Lucy Maud Montgomery, le musée propose des expositions sur la construction navale et sur les nombreux pasteurs qui ont vécu au presbytère, expliquant le rôle qu'ils ont joué dans la collectivité.

Détour par le P.E.I. Shellfish Museum

La route 166 tourne vers la gauche au presbytère, mais vous pouvez faire un détour, en continuant tout droit après le panneau annonçant le centre d'information touristique, pour vous rendre au P.E.I. Shellfish Museum. Ce petit musée traite de l'industrie ostréicole provinciale. On y trouve des expositions informatives et des aquariums qui contiennent de nombreuses espèces de crustacés, dont des homards. Nous avons particulièrement apprécié une exposition portant sur la culture des huîtres. Les membres du personnel ont répondu à toutes nos questions et discuté de leur expérience en aquaculture, un travail ardu.

En quittant le P.E.I. Shellfish Museum, vous devrez revenir sur vos pas jusqu'au Bideford Parsonage Museum, et tourner à droite après le panneau annonçant la ville d'Ellerslie. Ce détour ajoute environ 1,3 km à la distance totale de la randonnée.

Détour par l'île Lennox [ANGLAIS]

Dans l'île Lennox réside une communauté Mi'Kmaq, premier peuple à avoir habité ces terres. Vous pourrez y visiter le centre culturel Mi'Kmaq et un musée communautaire proposant des expositions sur de nombreux aspects de la vie des Autochtones. Tout près du centre culturel se trouve un complexe écotouristique où, dans une auberge nouvellement construite et très bien située sur la rive de la baie Malpeque, vous pourrez loger à prix abordable. Vous pourrez également visiter la petite boutique d'artisanat ainsi que le Minigoo Café, où l'on sert des mets traditionnels Mi'Kmaq. Le Lennox Island Adventure Center, qui fait également partie du complexe, vous propose des activités de plein air, dont des excursions en kayak de mer.

Pour vous rendre à l'île Lennox, vous devez continuer tout droit à la borne des 15,4 km au lieu de tourner à gauche. Vous devez ensuite parcourir 4,8 km sur une route sans relief longeant la baie Malpeque, pour ensuite traverser un pont-jetée qui vous mènera dans l'île.

À gauche, en sortant du pont, un dépanneur Kwik-Way, qui comprend un comptoir de commandes à emporter et une petite salle à manger. La route empruntée dans l'île Lennox est appelée Sweetgrass Trail. Environ 2 km plus loin, on arrive au centre-ville. À gauche, le complexe récréatif et administratif du conseil de bande.

Continuez jusqu'à une intersection en T et prenez à droite. Quelque 100 m plus loin, vous arriverez au centre culturel Mi'Kmaq et au complexe écotouristique, où se trouve l'auberge. Après votre visite, retournez au pont-jetée, regagnez l'Île-du-Prince-Édouard et continuez tout droit sur la route 163. Environ 4,5 km après le pont, vous passerez le chemin Paugh, qui sera à votre gauche; 100 m plus loin, tournez à droite sur le chemin Southwest. Vous aurez alors regagné la borne des 15,4 km.

Ce détour ajoute environ 13,4 km à la distance totale.