Ce qui suit est tiré de la brochure de la Société des phares de l'Île-du-Prince-Édouard intitulée « Phares de l'Île-du-Prince-Édouard ». Mille mercis à la Société d'avoir bien voulu partager ses renseignements avec nous.

Le premier mode de transport des premiers colons se faisait par mer. Les phares étaient aussi importants pour leur commerce (spécialement la construction navale) que le chemin de fer l'était pour la Confédération. De nombreux phares de l'époque coloniale ou de la «première génération » – ceux construits avant 1873 – sont de forme octogonale, et ont été construits lorsque le bois d'œuvre se trouvait en abondance dans la province.

Les phares de la « seconde génération », ceux construits après 1873, sont de forme carrée. On a importé du Nouveau-Brunswick certains des plus gros arbres parce que l'industrie de la construction navale avait épuisé la réserve d'arbres de l'Île. Chaque phare avait ses balisages diurnes et ses modèles distinctifs de sources lumineuses.

Cliquez sur l'un ou l'autre des phares ci-dessous pour en apprendre davantage...

West Point Point Prim
Victoria Rangelight Panmure Head
Wood Islands East Point
Cape Bear  

Pour obtenir la liste complète des phares de l'Île-du-Prince-Édouard et pour imprimer la carte des phares, cliquez ici. [ANGLAIS]