image

Page d'accueil / Choses à faire à l'Île-du-Prince-Édouard / Arts, culture et patrimoine / Découvrez notre Île /

Apprenez à nous connaître... Les Macdonalds

 

Selon la définition la plus stricte des Insulaires de l’Île-du-Prince-Édouard, Jay et Carol Macdonald appartiennent à la catégorie des « gens d’ailleurs », ce qui comprend toutes ces pauvres personnes qui ont le malheur de ne pas être nées à l’Î.-P.-É. Mais avec un nom comme Macdonald, et des racines insulaires très légitimes, ça n’a pas pris beaucoup de temps au couple avant de s’impliquer dans le monde des affaires local. Jay déclare : « Nous avons choisi de déménager à l’Île en pensant que c’était l’endroit idéal pour élever une famille. Mes grands-parents étaient nés à l’Île, et ma famille venait ici durant les vacances d’été, alors, déménager ici à partir de l’État de New York semblait assez naturel. »

En 1986, une grande maison qu’ils avaient souvent admirée est apparue sur le marché, et les Macdonalds sont rapidement devenus eux-mêmes les hôtes d’un gîte du passant patrimonial. Même s’ils avaient l’expérience d’exploiter des chalets sur la rive nord de

l’Î.-P.-É. le concept de chambres remplies d’antiquités était encore assez nouveau à Charlottetown dans les années 1980. Leur instinct en matière d’hébergement de qualité et de service à une clientèle de première classe arrivait au bon moment, et l’auberge du patrimoine Elmwood (cinq étoiles) est maintenant un établissement prospère douze mois par année.

L’auberge, conçue par l’architecte insulaire William Harris en 1889, a déjà été occupée par un premier ministre de la province. Maintenant, on y trouve sept chambres, certaines avec foyer, bain à pattes ou baignoire de massage. Carol dit : « Nous sommes devenus très habitués à rencontrer et à accueillir des visiteurs tout en exploitant les chalets. Plusieurs visiteurs reviennent année après année, et c’est toujours un régal de les retrouver. »

Les conseils de Carol et Jay!

Nous faisons beaucoup de planification de voyage pour nos visiteurs, et nous leur suggérons toujours une promenade vers les dunes, à Grennwich, au parc national de l’Î.-P.-É. Nous recommandons également des tours sur nos routes patrimoniales panoramiques qui sont particulièrement jolies en automne.

Pain doré Suzette
½ tasse de crème moitié-moitié
8 à 10 œufs
pelure d’une orange finement râpée
½ tasse de jus d’orange
1 c. à thé d’extrait de vanille

Plongez des tranches épaisses de pain français vieilli d’un jour ou de pain au levain dans la mixture jusqu’à ce qu’elles soient bien couvertes, et laissez reposer au moins 15 minutes. Faites griller des deux côtés jusqu’à ce qu’elles soient dorées.