par Charles Mandel

Une fois que vous aurez été renversés par la beauté de nos plages, laissez notre culture bien vivante vous remettre sur pied. Bienvenue à l’Île-du-Prince-Édouard! Ici, nous avons raffiné l’art du divertissement au long de quatre générations de ceilidhs et de « parties de cuisine ». Ici, après avoir passé la journée au soleil, vous pourrez profiter d’une soirée au théâtre. Ou vous pourrez profiter d’une tournée dans la province pour visiter les boutiques d’artisanat et constater de quelle manière les artistes locaux s’inspirent des tons et couleurs qui s’offrent à nous sur l’Île : ciel d’un bleu éclatant, eaux étincelantes, routes de terre rouge et collines vertes.

L’Île est petite, mais est riche en histoire, que ce soit celle des Premières nations, des premiers colons acadiens ou des Pères de la Confédération. Sans compter que l’Île sait plaire aussi à ceux qui ont le cœur jeune : art contemporain, attractions courantes, restauration rapide, musique moderne et festivals chaleureux vous y attendent. Dès que les lueurs s’estompent, place au plaisir! Que ce soit devant la scène principale du Centre des arts de la Confédération ou dans l’un des charmants théâtres communautaires de Victoria-by-the-Sea ou Georgetown, vous pourrez assister à des comédies, à des drames, à des spectacles de musique et à des soirées de contes. Les soirs d’été, dans le centre-ville de Charlottetown, le rideau se lève sur l’une des plus populaires comédies musicales : Anne of Green Gables™. L’histoire de l’espiègle et intrépide orpheline aux cheveux roux ravit le public depuis plus de 40 ans. En plus de présenter Anne of Green Gables™ et d’abriter le Festival de Charlottetown, le Centre des arts de la Confédération propose chaque année quelques-unes des meilleures comédies musicales du Canada, notamment des œuvres classiques telles que Johnny Belinda et Swing. Pour une soirée plus intime, rendez-vous à Victoria-by-the-Sea; si vous le souhaitez, prenez le temps de souper au Landmark Café avant de passer la soirée au Victoria Playhouse, un petit théâtre, le plus ancien de l’Île, que le New York Times décrit comme étant un « joyau caché ». L’Île propose des spectacles qui sauront plaire à tous. Qu’il s’agisse de désopilantes comédies à sketches ou de pièces de théâtre jouées dans les parcs, voilà une des activités favorites du public sous le ciel bleu de l’été.

Vous garderez un souvenir inoubliable de nos musiciens. À Indian River, l’immense espace intérieur de la plus que centenaire église St. Mary résonne aux sons de toute une gamme de musiques : musique de chambre, jazz, musique celtique, contemporaine et concert de chorales. Quant au Festival de musique bluegrass de Rollo Bay, il vous fera danser sous les étoiles. Mais si vous préférez la variété, alors ne ratez pas les soirées « Late Night at the Mack » dans le centre-ville de Charlottetown. Une fois par semaine, des musiciens, des chanteurs et des danseurs des comédies musicales du Centre des arts de la Confédération se réunissent pour présenter leur spectacle au « Mack » - le nom affectueusement donné par son public à ce confortable théâtre.

Si vous voulez continuer dans la joie, ne manquez pas le Festival Rendez-vous Rustico, où la communauté acadienne se rassemble pour célébrer son patrimoine culturel en compagnie du compositeur bien connu, Lennie Gallant. Pour de la musique celtique authentique, Summerside offre aux visiteurs, tout au long de l’été, de la danse écossaise, des gigues, des concerts de violoneux et, bien entendu, des concerts de cornemuses, qui vous mettront tous du ressort dans les jambes. Vous hésitez toujours? Vous trouverez à Charlottetown des salles de spectacle qui résonnent aux sons de musiques alternatives, mais si vous préférez les ceilidhs, sachez que, sur l’Île, ils sont presque aussi communs que les lupins. En octobre, ne manquez pas le tout nouveau festival culturel de l’Île. Musiques, art et cuisine seront à l’honneur au cours de cet événement qui se tiendra à l’échelle de la province.

« Lieu de naissance du Canada ,  Berceau de la Confédération », quel que soit le nom qu’on lui donne, le lieu historique national Province House nous fait revivre une page de l’histoire du pays. C’est ici, en 1864, que les Pères de la Confédération se sont réunis à la Conférence de Charlottetown pour discuter de l’idée de Confédération, qui allait donner naissance au Canada. De nos jours, l’édifice abrite toujours les politiciens de l’histoire contemporaine : au bout du corridor, les 27 membres de l'Assemblée législative continuent de délibérer sur les lois de la province. À l’extérieur, dans les rues de Charlottetown, les Confederation Players refont vivre l’histoire du pays en présentant des sketches historiques et des débats sur les mérites de la Confédération. Le jour de la fête du Canada, les crépitements des feux d'artifice illuminent le ciel nocturne pour célébrer la Confédération. Et à l’automne, le Festival des Pères, avec ses défilés militaires, nous ramène à l'ère victorienne de l'Î.-P.-É., en proposant aussi ses visites à pied du patrimoine. Bien entendu, le patrimoine de l’Île ne se limite pas à la conférence de Charlottetown.

La foire agricole Old Home Week, l'exposition provinciale de l’Î.-P.-É. (PEI Provincial Exhibition) et des douzaines d’autres foires agricoles, telles que le championnat de labours de l’Î.-P.-É. (PEI Plowing Match) et la foire agricole de Dundas, célèbrent l’histoire des premiers colons venus s’installer sur l’Île. Par ailleurs, pour en savoir plus sur les peuples autochtones de l’Î.-P.-É., rendez-vous à l’île Lennox où vous pourrez goûter, au Minegoo Café, à des mets traditionnels micmacs. Le sentier de randonnée pédestre « Path of our Forefathers », qui s’étend sur dix kilomètres, vous donne accès à des paysages côtiers ainsi qu’à des outils d’interprétation culturelle sur cette terre et son peuple.

Que ce soit à la fin du printemps, lorsque les bateaux de pêche au homard ramènent leurs premières prises, à l’été, lorsque les bleuets et les framboises mûrissent, ou à l’automne, lorsque les producteurs de l’Île étalent leurs récoltes dans les marchés publics, le bon manger fait partie intégrante de la vie sur l’Île.

Longtemps surnommée la ferme au million d’acres, l’Î.-P.-É. est réputée dans le monde entier pour ses pommes de terre, qui sont particulièrement savoureuses l’été, lorsqu’elles viennent d’être récoltées. Mais il ne faut pas bouder les autres légumes qui y sont cultivés, comme le maïs sucré et les haricots verts croquants. On les trouvera, ainsi que d’autres excellents produits locaux, dans les marchés publics comme le marché de producteurs de Charlottetown, le marché de producteurs d’Évangéline et le Jewell's Country Market. L’autocueillette est une autre façon de vivre la tradition agricole de l’Île : on peut ainsi y ramasser des fraises l’été, et des pommes l’automne.

Il n’est pas étonnant de retrouver tous ces produits frais dans les menus des restaurants. Étant donné le nombre impressionnant d’excellents établissements répartis d’un bout à l’autre de l’Île, vous n’aurez probablement pas le loisir de tous les visiter, mais vous pouvez toujours essayer. Prendre un repas sur l’Île est bien souvent une expérience unique : une sortie pour souper peut aussi bien vous conduire à une soirée dans une auberge élégante donnant sur l’eau, qu’à une table à pique-nique exposée à l’air salin, ou dans une cantine de « fish and chips ».

Mettez votre serviette et rendez-vous dans l’un des nombreux restaurants de l’Île offrant le souper au homard. Et si vous souhaitez réellement célébrer les crustacés sous toutes leurs formes, préparez-vous à participer au Festival international des fruits de mer de l’Île-du-Prince-Édouard, où vous pourrez goûter aux fameuses moules de l’Île et observer des chefs de toute l’Amérique du Nord concourir pour le titre de champion ouvreur d’huîtres, en écaillant les célèbres huîtres Malpèque, prisées pour leur délicieux fumet marin. Mais gardez de l’appétit pour le concours de chaudrée de fruits de mer, alors que les chefs se mesurent à nouveau, mais cette fois-ci avec des palourdes et des pommes de terre de l’Île comme ingrédients.

Un circuit gastronomique de l'Île ne serait pas complet sans une visite à l’établissement vinicole Rossignol Estate Winery, où vous pourrez goûter à divers vins produits localement, tout en profitant d’une vue splendide sur le détroit de Northumberland.

Les artistes en arts visuels parsèment l’Île comme autant de touches brillantes sur une toile. Peintres, potiers et autres artistes visuels se sont installés dans les endroits les plus inattendus : en retrait d’une route de campagne ou au bout d’un chemin d’argile. Hors des sentiers battus, ils ont tout le loisir de s’imprégner de la beauté et de la sérénité environnantes, et de s’en inspirer pour créer leurs peintures et leurs œuvres. Ainsi, la galerie d’art du peintre Tony Diodati donne sur le village de pêche French River et sur la baie de New London, paysages qui viennent se refléter dans ses aquarelles, ses peintures à l’huile et à l’acrylique. La galerie The Dunes Studio Gallery and Café, située près de Brackley Beach, expose des objets d’art et d’artisanat contemporain en provenance de l’Île entière.

À l’automne, les artistes se réunissent pour organiser le Studio Tour Rally Weekend, alors que 40 galeries et studios d’arts de l’Île ouvrent leurs portes au public. Les diverses cultures de l’Île s’expriment également dans l’imagination de ses artistes. La boutique Lennox Island's Indian Art & Craft of North America, sur l’île Lennox, offre plusieurs exemples d’œuvres d’artisanat traditionnel autochtone, alors que la coopérative d'artisanat d'Abram-Village présente une sélection d’ouvrages tissés, de courtepointes, d’objets d’artisanat en bois et de chemises d’inspiration acadienne.

Les nombreux musées et attractions de l’Île vous permettront de remonter dans le temps et de découvrir la culture des générations antérieures. Le Musée des pêches de Basin Head vous fera revivre l’histoire de la pêche côtière, alors que le Centre d'interprétation Greenwich du parc national de l'Île-du-Prince-Édouard est doté d’un complexe ultra-moderne où vous pourrez faire la découverte de l'un des écosystèmes les plus excepotionnels du Canada.

Pour vivre une expérience tout à fait différente, rendez-vous au musée ferroviaire d'Elmira avec son train miniature. Vous y trouverez non seulement l’une des plus vastes collections de modèles de chemins de fer, mais également un train miniature en état de marche. Au village historique d’Orwell Corner, vous pourrez explorer les rues d’un village de pionniers des années 1890. Sur la propriété historique de Sir Andrew Macphail, située non loin de là, la maison restaurée datant des années 1850 et le jardin vous transporteront à une autre époque.

Il est difficile de croire qu’un endroit si modeste puisse abriter autant de culture, mais les communautés habitant sur l’Île ne datent pas d’hier. Au cours des générations, les traditions artistiques, les arts de la scène et la culture littéraire ont tous eu le temps de se développer et de s’épanouir dans une relative autarcie. Que ce soit dans notre cuisine, qui s’inspire du patrimoine agricole de l’Île, ou dans cette sensibilité propre à nos artistes de la scène, le patrimoine et l’environnement culturel de l’Île sont une source d’information et d’inspiration dans l'univers des arts contemporains. En goûtant à nos mets, en visitant nos marchés de producteurs, en vous arrêtant dans nos galeries d’art, en assistant à des spectacles et en écoutant nos œuvres littéraires, c’est un peu de l’Île que vous ramènerez chez vous. Et il y a fort à parier que ces souvenirs resteront bien vivants, longtemps après votre visite.