image
image

Page d'accueil / Choses à faire à l'Île-du-Prince-Édouard / Activités et attractions / Partez à l'aventure /

L’aventure au grand air

Camping

Vous voulez passer une nuit au grand air? Vous pouvez installer votre tente ou votre véhicule récréatif à plusieurs endroits : le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard, l’un des 11 campings provinciaux ou l’un des campings privés de l’Île.

Sentier droit devant

L’Île-du-Prince-Édouard est la première province à avoir terminé sa section du Sentier transcanadien. Le Sentier de la Confédération a été aménagé sur le tracé d’un chemin de fer abandonné il y a plus d’une dizaine d’années. Le sentier est facile à parcourir à pied ou à vélo, car il a été recouvert de poussière de pierre finement concassée, un matériau qui lui confère une apparence lisse et plate. D’un bout à l’autre de l’Île, de Tignish à Elmira, le sentier mesure 274 kilomètres. Il longe parfois le littoral, traverse d’autres fois des pâturages et des boisés et croise aussi de nombreux petits villages.

Le Sentier de la Confédération est une attrait touristique qui convient à toutes les saisons étant donné qu’il se transforme en sentier pour motoneiges l’hiver. Vous ne voudrez pas non plus manquer les activités automnales telles que le Legacy Bike Tour et le TrailFest. Le sentier est doté d’un portail de couleur violacée à chacun de ses points d’entrée et de plusieurs ramifications intéressantes qui mènent à des endroits comme Souris, Montague et Borden-Carleton. Procurez-vous une carte du sentier à notre centre d’information sans frais. Le Sentier de la Confédération est une destination à ne pas manquer, que vous préfériez parcourir une seule section ou le trajet au complet.

Pêche en haute mer

Voilà une merveilleuse sortie pour toute la famille! Après avoir pris part à une excursion de pêche en haute mer, plongé votre ligne dans les eaux bleues et profondes au large de l’Île et attrapé votre propre poisson, vous ne verrez plus les fruits de mer frais de la même façon!

Pêche sportive

Que préfériez-vous capturer? Une truite mouchetée? Une truite arc-en-ciel? Un saumon? Pourquoi pas un thon rouge géant? L’un des meilleurs endroits pour la pêche à l’Î.-P.-É. est la rivière Morell, où la Morell River Management Co-op distribue des permis et de l’équipement et offre des services de guide. Vous pouvez la joindre par téléphone au (902) 961-2013 ou par courriel à riverman@mailer.isn.net. Dans l’ouest de l’Île se trouve la rivière Trout, destination par excellence pour les amateurs de pêche et de randonnée. Un centre d’interprétation vous y donnera les renseignements dont vous avez besoin concernant la pêche à la ligne, les permis et la location d’équipement. Vous pouvez aussi vous procurer une carte des lieux de pêche de l’Î.-P.-É. à l’un des centres d’information touristique.

Profitez d’un bon repas

Les côtes de l’Î.-P.-É. recèlent de bancs de palourdes d’origine naturelle. Que vous préfériez la mye, la palourde américaine ou la mactre d’Amérique, il y a de tout pour faire vibrer vos papilles gustatives!

Bien qu’il ne soit pas nécessaire d’avoir un permis pour pêcher la palourde à des fins récréatives, il est interdit de pêcher ce mollusque à certains saisons et des quotas sont imposés sur la taille et la quantité; certains secteurs interdisent même complètement la pêche aux mollusques et aux crustacés. Les myes et les palourdes américaines doivent mesurer au moins 50 mm (environ 2 po) et les mactres d’Amérique, au moins 102 mm (environ 4 po) pour être acceptables. Une personne qui pêche à des fins récréatives ne peut pas avoir en sa possession plus de 300 palourdes, dont un maximum de 100 mactres d’Amérique et de 100 palourdes américaines. Si vous avez des questions à ce sujet, contactez le ministère des Pêches et des Océans au (902) 566-7812.

N’oubliez pas que ces ressources servent aussi à la pêche commerciale et qu’il est important de les conserver.

De la mer au gril

Le ministère des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Environnement procède à des démonstrations de cuisson de fruits de mer à divers endroits sur l’Île en été. Vous pouvez voir ou entendre les publicités de ce programme, nommé Out of the Sea and Over the Coals (De la mer au gril), à la radio et dans les centres d’information touristique.

La conchyliculture, on connaît!

L’Î.-P.-É. soutient aussi une industrie toute particulière, la conchyliculture, qui consiste à faire l’élevage de mollusques et de crustacés sur des fermes privées. La moule bleue et l’huître de Malpèque sont deux mollusques de l’Île reconnus internationalement pour leur grande qualité et exportés partout dans le monde. Les fermes conchylicoles sont identifiables grâce à de grandes bouées blanches ou jaunes. Les mollusques qui y vivent appartiennent au propriétaire de la ferme.

Si les vagues vous empêchent d’aller pêcher ou si vous ne réussissez pas à vous rendre sur la côte, consolez-vous en achetant des fruits de mer frais chez l’un des nombreux commerçants spécialisés de l’Île. Demandez un répertoire dans un centre d’information touristique ou au ministère des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Environnement au (902) 368-6330.

Observez les phoques

Plusieurs ports de l’Île offrent des excursions d’observation des phoques.

Sentez l’air marin

Une excursion en kayak de mer vous permettra de voir l’Île sous un angle différent. Profitez d’un bel après-midi pour tenter l’expérience ou joignez-vous à une excursion de trois jours.

Louez une planche à voile ou une motomarine pour passer des moments exaltants à taquiner les vagues. Et pourquoi ne pas essayer la paravoile ou la plongée en apnée? Ou peut-être partir à la découverte de l’Île en bateau à voile? La plupart de nos ports offrent aussi d’excellents services aux plaisanciers.