Aller au contenu principal
Tourism PEI
Confederation Bridge, sunset sky, ocean

Se rendre à l’Île L’Île-du-Prince-Édouard

Se rendre à l’Île

Il y a trois moyens pratiques de se rendre à l’Île-du-Prince-Édouard. Que vous arriviez du Nouveau-Brunswick par le pont de la Confédération, de la Nouvelle-Écosse par le traversier ou des airs à l’aéroport de Charlottetown, vous verrez qu’il est facile de circuler sur notre île – à condition de savoir passer dans les ronds-points!

Peu importe où vous mettez pied, la taille de l’Île et sa forme en croissant font qu’il est facile d’y commencer votre visite à un point d’entrée et de la terminer à un autre. Et n’oubliez pas que le péage est perçu uniquement à votre départ!

En route vers l’Île

Il faut environ 10 minutes pour traverser les 12,9 kilomètres du pont de la Confédération, qui relie le Nouveau-Brunswick à Borden-Carleton, sur la côte sud-ouest de l’Île. Si vous êtes à pied ou à vélo, vous pouvez aussi faire appel au service de navette du pont. Prenez connaissance des avertissements de voyage en composant le 1-888-437-6565 ou en visitant le site confederationbridge.com.

L’Île-du-Prince-Édouard compte un nombre croissant de bornes de recharge pour véhicules électriques. On peut consulter une carte des bornes de recharge publiques à PlugShare.com.

Traversiers et bateaux de plaisance

Le service de traversier de Northumberland Ferries fait l’aller-retour entre Caribou, en Nouvelle-Écosse, et Wood Islands, à l’Île-du-Prince-Édouard. La traversée d’environ 75 minutes permet de prendre une pause du volant et de s’étirer un peu les jambes sur le pont en profitant du soleil et de l’air salin. Le service de traversier est offert de mai à la mi-décembre. Il est recommandé de faire une réservation en haute saison. On peut consulter l’horaire des traversées, les tarifs, les services à bord et le système de réservation en ligne à ferries.ca.

D’avril à novembre, un service de traversier est offert de Cap-aux-Meules, aux îles de la Madeleine (Québec), à Souris, à l’Île-du-Prince-Édouard. L’horaire, les tarifs et d’autres détails sont présentés à CTMA.

La voie des airs

Il n’y a rien qui se compare à ce que l’on voit en survolant l’Île-du-Prince-Édouard : une impressionnante mosaïque formée par les multiples champs cultivés. L’aéroport de Charlottetown (YYG) offre divers vols directs et correspondants. On peut consulter la liste des compagnies aériennes et les horaires à FlyPEI.

‏La plupart des grands services de location de voitures ont un bureau à l’aéroport de Charlottetown ainsi qu’à d’autres endroits à l’Île.

Croisières

Si vous cherchez à prendre la mer, plusieurs entreprises offrent des croisières qui font arrêt au port de Charlottetown. La plus petite province du Canada constitue une escale prisée sur les itinéraires des croisières de la Nouvelle-Angleterre.

Les mises à jour et les horaires sont publiés sur le site des installations portuaires historiques de Charlottetown. Les croisières reprendront en 2022.

Bateaux et voiliers

Si vous comptez naviguer votre propre embarcation jusqu’à l’Île, consultez la carte des marinas et clubs nautiques de l’Île.

Autobus et navette

Maritime Bus ‏offre des trajets quotidiens entre Charlottetown, Summerside et Borden-Carleton et plus de 40 endroits ailleurs dans les Maritimes. Le service d’autobus propose également des correspondances depuis nombre de destinations dans la région centrale et l’ouest du Canada.

Il existe aussi des services de navette par fourgonnette entre Charlottetown et Halifax.

La voie ferrée

VIA Rail et Amtrak (correspondance à Montréal) offrent des services de train qui vous permettront de vous rendre à Moncton, au Nouveau-Brunswick, ou à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Ensuite, il suffit de prendre l’autobus ou de louer une voiture pour se rendre jusqu’à l’Île-du-Prince-Édouard.

Advertisements

Renseignements utiles pour le voyage

À l’Île-du-Prince-Édouard, la vitesse limite est habituellement de 90 km/h (55 mi/h) sur les routes principales et de 80 km/h (50 mi/h) sur les routes secondaires. Les limites de vitesse baissent dans les villes et villages. ‏

L’Île-du-Prince-Édouard est une province à vocation agricole, ce qui fait que de temps à autre, vous devrez partager la route avec des véhicules lents ou des voitures à chevaux. Profitez-en pour ralentir le rythme et admirer les paysages qui vous entourent!