Aller au contenu principal
Tourism PEI
Mi'kmaq, Woman, grass, ocean

La culture autochtone L’Île-du-Prince-Édouard

La culture autochtone

Kwe. Pjila'si.

Nous vous invitons à élargir votre perspective sur l’histoire des Mi’kmaq : découvrez la beauté de l’Île comme la voient les Autochtones, vivez leur culture dans le battement des tambours, et côtoyez un aîné pour apprendre des formes d’artisanat traditionnelles transmises de génération en génération.

Les Mi’kmaq, qui vivent sur cette magnifique île depuis plus de 12 000 ans, forment le premier peuple de l’Île-du-Prince-Édouard. Ils ont donné le nom d’Epekwitk à leur île, ce qui se traduit par « quelque chose reposant sur l’eau ». Lorsque vous explorez le territoire d’Epekwitk, gardez l’œil ouvert pour d’autres noms de lieux mi’kmaq figurant sur une série de panneaux routiers et sur trois panneaux de Parcs Canada. Ces noms de lieux mi’kmaq sont liés aux caractéristiques de l’endroit ou aux activités traditionnelles qui y étaient pratiquées, par exemple la pêche, la chasse ou un campement. Voici quelques exemples de ces noms traditionnels, accompagnés d’une traduction approximative.

Rivière de Tignish Mta’qanejk meaning: Paddle Place
Mill River Unikansuk meaning: Portage trail
Grand River Amasisipukwek meaning: The river where it stretches out and follows far in distance
Cape Egmont Mntuapskuk meaning: Devil’s Rock
Bedeque Eptek meaning: It is hot.
Borden Pastue’kati meaning: A place where seacows are plentiful
Crapaud &Telisipk meaning: The place where it stretches out
Skmaqn-Port-la-Joye-Fort Amherst Skmaqn meaning: The waiting place
Rice Point Suomane'katik meaning:
Cavendish Pemamkiaq meaning: Long sandbar
Baie de Rustico Tapu Tuitn meaning: Double narrows
North River Nemtaqaq meaning: Being able to see straight or along until disappearing from view
Stanhope Atoqwa’su walney meaning: Trout cove
Tracadie Cross Tlaqatik meaning: The place where people gather; the gathering place
Murray Harbour Eskwatek
Montague Mente'ken
Souris Sqoliwe’katik meaning: Frogs’ place
Orwell Mewisitek meaning: The berry picking place
Point Prim Wejuowitk meaning: Flowing close by
Fox River Wokwisewey Sipu meaning: Fox River
Panmure Island Kwesoqamkiaq meaning: Sand bar

Apprenez à prononcer les noms de lieux en mi’kmaq

Expériences intéressantes

Le dernier dimanche de juillet, le conseil de bande de Lennox Island organise l’événement St. Anne’s Sunday, qui comprend une messe, un festin au homard, un défilé et d’autres activités communautaires. Cette célébration annuelle remonte aux années 1600, lorsque des missionnaires français ont initié les Mi’kmaq au catholicisme. À l’époque, le grand chef Membertou était intrigué par les similitudes entre les symboles et les rituels chrétiens et la spiritualité traditionnelle autochtone. Peu après, son baptême à Port-Royal (le territoire actuel de la Nouvelle-Écosse) allait marquer le début d’un mélange de spiritualité autochtone et de christianisme chez de nombreux Mi’kmaq.

À Lennox Island, un centre écotouristique vous donne l’occasion de découvrir l’histoire, la spiritualité et la culture mi’kmaq. Vous pouvez aussi prendre part à une expérience culturelle traditionnelle, comme la création d’une œuvre d’art à l’aide de piquants de porc-épic, la cuisson d’une bannique et de palourdes sur la plage ou la fabrication d’un tambour à main.

Beat of One Drum, musicians, group of people, instruments

Ensemble, les Premières Nations de l’Île et Parcs Canada collaborent à des projets de conservation et d’autres programmes visant à faire vivre le patrimoine et la culture mi’kmaq. L’été, ne manquez pas le spectacle de plein air A’Tuken, donné par la troupe des Mi’kmaq Heritage Actors chaque lundi soir au camping de Cavendish, dans le parc national de l’Î.-P.-É. Le reste du temps, vous pouvez visiter un wigwam traditionnel mi’kmaq et des expositions d’interprétation à Greenwich, également dans le parc national, ainsi qu’au lieu historique national Skmaqn–Port-la-Joye–Fort Amherst.

Plusieurs des sites du Musée et de la Fondation du patrimoine de l’Î.-P.-É. donnent accès à des programmes et interprètes autochtones en été. L’histoire régionale des Mi’kmaq et les 12 000 de présence mi’kmaq à l’Île-du-Prince-Édouard sont exposées par des récits et des vignettes.

Wela'lin