Ilona Daniel

chef/consultante/chroniqueuse gastronomique

Charlottetown

Initialement, Ilona pratiquait le droit. Par la suite, elle a écouté son coeur et s’est inscrite au Food and Wine Institute du Niagara College et a été apprentie à Toscane. Après avoir travaillé comme chef privée au Québec et dans divers restaurants à Niagara, elle est déménagée à l’Î.-P.-É. il y a 10 ans, après avoir reçu une bourse en études culinaires, ce qui a transformé sa vie. Aujourd’hui, Ilona enseigne, écrit et est traiteuse. Elle adore travailler au rythme des saisons dans ce paradis agricole. 

Où habitez-vous à l’Î.-P.-É.?
Dans le centre-ville historique de Charlottetown.

Qu’est-ce que vous aimez le mieux de la vie à l’Î.-P.-É.?
Le rythme de vie est moins rapide et pour s’évader, il y a toujours un beau paysage à proximité. 

Qu’est-ce qu’une personne ne venant pas de l’Île ignore?
Il y a des produits sauvages partout. J’aime aller à la recherche de fraises, de bleuets, d’asperges de mer et de pommes. Lorsqu’on dit s’arrêter et sentir les roses, ici à l’Île, c’est vraiment ce que l’on fait.

Qu’est-ce qui vous passionne personnellement? Qu’est-ce qui vous plaît par-dessous tout? Sur quel sujet êtes-vous intarissable? 
La production locale d’aliments et de boissons. On peut se procurer les meilleures huîtres et le meilleur homard à quelques pas d’où ils ont été pêchés. Il y a des pâtisseries nichées dans des ruelles qui offrent des croissants qui fondent dans la bouche. 

Si vous deviez choisir un endroit sur l’Île où emmener quelqu’un qui n’est jamais venu ici, quel serait-il?
Sur la côte nord où l’on y trouve des dunes de sable, un phare, la pêche en haute mer et un succulent plat de poisson-frites.  Et pour vivre une expérience enchanteresse, on se laisserait emporté par l’esprit sauvage de l’extrême ouest de l’Île : le son des vagues qui s’écrasent contre le littoral et le coucher du soleil qui est un spectacle à couper le souffle.

Site Web d'Ilona
Facebook
Tumblr
Instagram
LinkedIn