Crédit photo:: Paul Baglole

L’histoire et les familles de l’Île-du-Prince-Édouard – Retracez vos origines à l’Île

En 1867, l’Île-du-Prince-Édouard est devenue le berceau d’un pays lorsque le Canada a été créé. Chaque année, des milliers de personnes viennent à l’Île pour tenter de trouver des branches oubliées de leur arbre généalogique.

Vieille maison dans un champs

Ces gens, qui louent des chalets et analysent les cartes de l’Île-du-Prince-Édouard, viennent de partout dans le monde afin de fouiller dans le passé pour retrouver des filiations et des ancêtres.

Par exemple, Suzanne, qui habite à Cincinnati, est venue à l’Île pour tenter de retrouver certains de ses ancêtres. Suzanne savait qu’avant de déménager aux États-Unis à la fin du 19e siècle, son grand-père habitait à l’Île-du-Prince-Édouard.

À sa grande surprise, lors de son séjour, elle s’est arrêtée à un site historique où un acteur interprétait un personnage qui était en fait un de ses parents éloignés.

« J’ai dit à l’une des employés que nous essayions de retracer nos origines à partir du peu d’information que nous avaient transmise nos parents, a mentionné Suzanne. À ma surprise, elle m’a répondu que notre grand-père se trouvait dans la pièce voisine! »

En fait, l’acteur jouait le rôle du grand-père de son arrière-grand-père, qui est né en 1852.

« Il va sans dire que notre recherche est partie du bon pied; nous en avons beaucoup appris sur les origines de notre famille ce jour-là, a-t-elle souligné. Le reste de notre séjour à l’Île-du-Prince-Édouard a été merveilleux; nous ne l’oublierons jamais. Pendant dix jours, nous avons visité plusieurs endroits dans la province, qui est selon nous est un petit coin de paradis. »

Tous les gens qui viennent à l’Île n’ont bien sûr pas la chance d’avoir le même genre d’expérience que Suzanne ce jour-là. Chaque année, le fait qu’ils pourraient découvrir à l’Île des branches permettant de reconstituer la généalogie de plusieurs personnes pousse de milliers de passionnés de généalogie à venir à l’Île.

Ceux qui n’ont pas de famille à l’Île-du-Prince-Édouard peuvent créer leurs propres souvenirs en visitant la province ou venir à l’Île afin de se rapprocher de leur passé, comme le fait Janice, résidente du New Hampshire.

« Quand j’étais jeune, chaque été, ma mère amenait ma soeur, mon frère et moi à l’Île-du-Prince-Édouard, a-t-elle expliqué. Ma famille n’avait pas beaucoup d’argent, mais était riche en amour. L’Île a toujours été pour nous un endroit bienveillant. »

Janice a maintenu cette tradition familiale.

« Aujourd’hui, je suis moi-même une mère, a-t-elle ajouté, et chaque été, j’apporte mon fils à l’Île-du-Prince-Édouard. C’est une tradition familiale qui dépasse les générations. C’est à l’Île que je me suis fait certains de mes meilleurs souvenirs d’enfance. »